L’équipement du Taekwondo WTF

Pour protéger les pratiquant de Taekwondo WTF, un équipement bien spécifique a été créé par la Fédération Mondial


Pour protéger les pratiquants de Taekwondo WTF, un équipement spécifique a été créé par la Fédération Mondial de Taekwondo. Il est nécessaire durant les exercices avec un partenaire et durant le travail du combat libre réglementaire de porter toutes ses protections homologuées par la WTF.

On y retrouve principalement le plastron qui protège le tronc,  un casque qui protège la tête surtout en cas de chute, une coquille pour la protection des parties génitales ainsi que des protège-tibias et protège avant-bras, des mitaines qui protègent les mains  et les pitaines qui protègent le dessus du pieds. Tout cet équipement à l’exception du casque et du plastron se porte en-dessous du Dobok.

Au Paris Taekwondo Académie, l’enseignement est orienté « Sécurité et Intégrité. »  Ainsi, lors des exercice d initiation au combat libre réglementaire, les jeunes pratiquants sont invités à ne pas toucher leur partenaire. Cette règle est également applicable aux adultes .

A partir d’un certain niveau de maitrise de l’art martial, les pratiquants peuvent commencer à se toucher légèrement lors de combat libre réglementaire effectué avec toutes les protections. L’accent étant principalement mis sur l ‘apprentissage.

Ainsi, au Paris Taekwondo Académie, la Sécurité et L’Intégrité ne sont pas de simples mots, mais font partie intégrante de l’apprentissage, chaque pratiquant est invité à respecter les consignes de sécurité, ainsi que celles des partenaires qu’il côtoie lors des activités « cours, entrainements, démonstration, stage ». Chaque pratiquant est d’ailleurs invité à respecter le règlement intérieur mentionnant, entre autres, les consignes de sécurité et d’intégrité.

L’uniforme, appelé Dobok en Taekwondo WTF est la tenue des « Taekwondo in » in. Il reprend les trois figures géométriques de base que sont le cercle, le triangle et le carré. Cela vaut pour le pantalon aussi bien que pour la veste, qui évoque la portée symbolique du vêtement et l’image d’un triangle renversé. Ces trois symboles qui se transforment en une unité : le « Han », sont la base de l’univers« Samilshingo ». Les concepts numériques du Chunbugyong qui assignent le numéro, Normalement, les nombres un seul chiffre s’écrivent en lettres, par ex.: 1le 2 à la terre et le 3 à l’homme sont basées sur des coutumes coréennes elles-mêmes influencées par la conception des vêtements traditionnels du royaume de silla.

En accord avec les principes du ying et le yang, l’homme est un petit univers. Le pantalon (qui est Ying) représente la terre et la chemise (qui est Yang) représente le ciel; la ceinture représente l’homme. La couleur blanche symbolise l’origine de l’univers qui, selon la tradition coréenne est le Han. C’est pour cette raison que le dobok doit être respecté et toujours maintenu propre, repassé et correctement plié à la fin de chaque cours