www.paristaekwondo.com
+33 6 62 49 18 96
gfriessparistaekwondo@gmail.com

Esprit du Taekwondo

L’importance de l’étiquette et le respect des traditions 

Dans ce domaine, on cultive la droiture.

L’esprit droit est la marque de fabrique du Taekwondo.

Les bonnes habitudes qui sont véhiculées par l’étiquette nous ont été transmises par les maîtres fondateurs.

Elles doivent à leur tour être transmises aux pratiquants des générations à venir.

L’étiquette exprime le rayonnement du pratiquant ainsi que son attitude profonde. Les pratiquants de Taekwondo doivent atteindre le plus haut niveau de discipline et de bon sens.

La transmission des connaissances ne peut se faire de manière efficace que s’il existe un code de bonne conduite permettant de cultiver l’étiquette, la politesse, la courtoisie, le respect d’autrui, la maîtrise de soi, l’intégrité, la patience et la persévérance.  

L’art martial représente une manière de penser et un mode de vie qui incluent l’éthique et la discipline.

Dans le long chemin de l’étude, c’est différent car on apprend la vie durant l’art martial séculaire et ses différents aspects. On a donc une approche plus complète sur la connaissance, sur le corps, sur le mental et sur le fameux Do.

C’est aussi un état d’esprit à acquérir pour tous les pratiquants et les enseignants. Cela nécessite un comportement positif et constructif dans la pratique du taekwondo, et dans sa vie en général.

Chez les plus jeunes, il faut commencer par enseigner dès leur plus jeune âge les règles de bonnes conduites. Les bienfaits du taekwondo sont reconnus comme multiples.

Il est utile pour cela de rechercher comment les Académie de Taekwondo originelles formaient leurs membres avec une grande rigueur et de retrouver nos racines communes à travers des systèmes d’arts martiaux très anciens.  

Cette discipline permet d’avoir une attitude conforme aux valeurs du Taekwondo originel ; lequel a pour objectif de développer la patience, la persévérance, la modestie, la loyauté, l’intégrité, un esprit fort et inébranlable, ainsi que la maîtrise de soi.

Tout cela ne peut être que le fruit que d’un long travail de fond, durant de nombreuses années.

L’étiquette ou les bonnes habitudes qui nous ont été transmisse par les maîtres fondateurs doivent à leurs tours transmisse aux pratiquants des génération a venir.

Un pratiquant Authentique de Taekwondo se reconnaît par son attitude, et par le fait qu’il applique la philosophie du Taekwondo dont les fondements sont la patience, la persévérance, la courtoisie, la politesse et le respect d’autrui.

Premier Principe : Inné 인내

Essayer, essayer, et essayer encore jusqu’à ce que le résultat soit satisfaisant.

La persévérance, c’est la constance à continuer de faire, malgré la difficulté et le temps nécessaire pour accomplir avec succès son objectif. C’est toujours s’efforcer de faire de son mieux. C’est ne pas céder à la pression, ni au premier essai, ni au second et à aucun des suivants. C’est avoir l ‘« attitude du possible ».

La plupart des gens pensent que la persévérance c’est ne pas abandonner, ce qui en effet est une large partie du concept. Mais c’est aussi voir au-delà des étapes et des obstacles, sans cesser de penser que la clé du succès consiste à toujours faire de son mieux tout au long du parcours.

Dès que l’on essaye de devenir performant en quelque chose, on peut s’attendre à échouer. Cela n’a pas d’importance, il faut juste continuer.

Recommencer à chaque essai, en faisant toujours la même chose donnera les mêmes résultats. La persévérance force à essayer différentes façons d’atteindre l’objectif.

La vie nous pousse sur des chemins tortueux, c’est inévitable. Il n’y a pas de challenge autre que celui que l’on accepte et que l’on réalise. Avoir de la persévérance, ne jamais abandonner, toujours faire de son mieux, et essayer de nouveaux moyens d’atteindre son objectif apporte une vie pleines de succès.

Second Principe : Yée Heui 예의

Le respect de ce principe, être poli,courtois et respectueux, favorise la convivialité et un bon état d’esprit dans tous les Dojang.

Ce principe essentiel du savoir-vivre, du savoir-être, poli, courtois et respectueux, n’est d’ailleurs rien d’autre que ce que nous disent nos parents…

Ainsi, nous devons traiter les autres comme nous voudrions qu’ils nous traitent, car les bonnes manières sont la règle d’or dans l’apprentissage du respect des autres et de soi-même.

Dans la forme, la courtoisie et la politesse se matérialisent, notamment, par le salut, celui de tous les pratiquants lorsqu’ils entrent dans le Dojang ou quittent leur partenaire à la fin des différents exercices et, bien entendu, par le salut du Maître.

Le respect d’autrui se retrouve dans le comportement de chacun. Un exemple : je fais un exercice avec un partenaire moins expérimenté, le respect d’autrui veut que je l’aide aussi à bien travailler.

Si être trop gentil n’est pas forcément une marque de respect, je ne vais pas non plus lui « effleurer » la figure toutes les trois secondes avec ma technique, au risque de lui faire mal.

Autre exemple, le respect d’autrui, c’est également apprécier les efforts de chacun pour progresser. À ce stade, la modestie n’est pas loin…

Le proverbe persan qui veut que la politesse soit « une monnaie d’échange destinée à enrichir non point celui qui la reçoit, mais celui qui la dépense », résume bien le sens qu’il faut donner à ces trois principes, la forme dévoile ce qu’il y a au fond.

Troisième Principe : Yom Chi 염치

Les pratiquants (Taekwondo-in) doivent s’imprégner des grands principes et valeurs qui s’appelle le DO qui est le principal but de cet art martial, une recherche de l’harmonie du développement de l’esprit et du corps.

« Yom Chi » : l’honnêteté et l’intégrité

L’intégrité c’est être loyal et ne pas trahir ses engagements, être honnête vis-à-vis de soi-même et des autres, par exemple, respecter la parole donnée.

L’honnêteté vis à vis de soi-même est essentielle pour progresser dans sa pratique, pour soi et non pour les autres.

Il s’agit d’être honnêtejuste et sincère.

Les Taekwondo-in sont les ambassadeurs de la discipline et doivent agir selon des principes éthiques et moraux ; leur attitude et leur comportement sont en lien direct avec leur réputation et celle du Taekwondo.

Quatrième Principe : Bekjol Boulkoul 백절불굴

Bekjol Boulkoul ou le principe de l’inflexibilité. De quoi parle-t-on lorsqu’on évoque ce principe qui doit gouverner la pratique du Taekwondo ?

De l’inflexibilité du corps, qui doit être entraîné à pouvoir encaisser les flexions et les torsions que vos  enchaînements préférés nécessitent ? La réponse est non, bien sûr…

Est-ce alors l’inflexibilité de l’esprit, celle qui fait que le pratiquant doit rester sur ses positions : ça me fait mal quand je fais comme ça mais ce n’est pas grave, je suis inflexible et je continue de faire comme ça….ici aussi la réponse est non, évidemment !

Si inflexibilité il doit y avoir, c’est bien celle de la volonté. Au départ, il suffit d’avoir la volonté de s’entraîner. C’est relativement simple à appliquer puisqu’il suffit de venir au Dojang, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige – même quand il fait beau, voire très beau… Puis, une fois dans le Dojang, c’est encore plus simple : il suffit de répéter, répéter, répéter, répéter….et encore répéter et répéter tous les mouvements que l’on n’arrive pas à faire correctement.

Mais quand peut-on alors s’arrêter de répéter ?

Une fois encore la réponse est des plus simples : lorsque vous avez enfin réussi à faire correctement le mouvement que vous souhaitiez exécuter, vous n’avez plus qu’à en trouver un autre qui vous pose des difficultés – par exemple l’utilisation de votre jambe préférée, la jambe gauche – et il ne vous reste plus alors qu’à répéter, répéter, répéter, répéter…et encore répéter et répéter le mouvement.

Faut-il que je répète ou le principe du Bekjol Boulkoul est désormais clair pour tous ?

Cinquième Principe : Keukki 극기

« Keukki » : La Maitrise de Soi

La Maîtrise de Soi, c’est le contrôle de ses émotions en tout circonstance. Le Taekwondo est un art martial basé sur l’autodéfense, d’où l’importance de maitriser ses émotions et pas seulement son corps, car c’est l’esprit qui domine le corps.

L’apprentissage se déroule au Dojang, qui est un espace de convivialité et qui n’est pas un lieu coupé du monde. Le Dojang est un lieu qui permet de s’ouvrir aux autres.

Durant les cours sont des facteurs nécessaires à toute progression sont l’entraide mutuelle entre les pratiquants, la ponctualité et l’assiduité, ainsi qu’une réelle concentration.

L’entraide mutuelle entre les pratiquants exige le respect d’un certain nombre de codes protocolaires, comme la ponctualité et l’assiduité ainsi qu’une réelle concentration durant les cours sont des facteurs nécessaires à toute progression.

Ces valeurs prônées au sein du Dojang sont une philosophie de vie et ne se limitent plus aux portes du Dojang mais accompagnent le pratiquant dans sa vie quotidienne.

Rejoignez-nous ! Cours Homme Femme Enfants à partir de 5 ans, du débutant au pratiquant confirmé. Réserver par SMS « Contact 06 62 49 18 96 »

Copyright 2002-2021 © Paris Taekwondo Académie est une marque déposée et protégée par l’INPI – tous droits réservés.

Translate »